b&w revers

Profitant d’être en Italie pour la Coupe Davis, j’ai pu enchaîner directement avec un Future à Basiglio, dans la région de Milan. Après m’être préparé pendant une semaine sur  la terre battue, je me suis retrouvé sur une surface complètement opposée, une sorte de tapis/carpette hyper rapide. La transition fut compliquée. J’ai affronté un qualifié au premier tour et me suis imposé 7/6 3/6 7/6 après un long combat contre « moi même », dû à la fatigue physique et mentale du week-end de Coupe Davis. Au second tour j’ai joué un autre italien, tête de série 2 (304 ATP) qui était plus solide que moi du fond du court et bien plus frais. Je m’incline donc logiquement 6/3 6/2.

Retour à Genève pour… 2 jours !

48 heures à Genève et me voila déjà reparti pour Israël. Mon premier match ne m’a pas laissé trop de temps d’adaptation étant donné que j’ai directement affronté la tête de série 3 (380 ATP). Après la perte du premier set (6/2) où je commets énormément de fautes directes, le jeu fut stoppé par la pluie. Certainement le tournant du match. J’ai pu discuter avec mon entraineur dans les vestiaires pendant que les terrains séchaient et lorsque je suis rentré sur le court j’ai réussi à m’imposer en 1h20  sur le score de  2/6 6/1 6/3. Mes deux matchs suivants se sont déroulés contre des joueurs allemands. Celui du second tour a complètement craqué physiquement après le premier set ce qui m’a permis de gagner 7/6 6/0. Celui du quart de finale était beaucoup plus coriace. Le premier set, nous l’avons disputé au tie-break. Mené 6/2, j’ai quand même réussi à inverser la vapeur grâce à mes premières balles et en jouant point après point. Je finis donc par remporter ce tie-break 10/8. Au second set, je perds mon service au pire moment à 5 partout. Mon adversaire servant pour l’égalisation à 1 set partout avec des balles neuves ne m’a pas permis de revenir au score. Le troisième set fut également très disputé. Une fois de plus, tout allait se jouer au tie-break. Menant 6/3 grâce à la qualité de mes premières balles, je termine par remporter la rencontre sur un magnifique passing le long de la ligne. Une victoire savoureuse après 3h08 de combat ! Le lendemain autant vous dire que mes jambes étaient assez dures et lourdes. Face à un joueur qui prenaient la balle tôt et à mon manque de « punch », je m’incline 6/2 6/2. Pour mon premier tournoi à l’extérieur sur dur de l’année, j’ai été relativement performant en me hissant en demi- finale en simple et en finale du double.

Mon deuxième tournoi a commencé 2 jours après ce qui m’a permis de prendre un jour de repos. Au premier tour, j ai joué et perdu contre la tête de série 2 (280 ATP). Trop de fautes dans le jeu et un service pas assez efficace.

Finalement, je suis resté une semaine de plus en Israël pour disputer les qualifications d’un Challenger. Opposé à un israélien (1000ATP) au premier tour, j’ai gagné assez facilement mon match (6/4 6/1). Mon deuxième match de la journée à été beaucoup plus accroché étant donné que j’ai affronté le français Maxime Janvier (300 ATP). En menant 6/2 3/0, j’ai laissé mon adversaire remonter, ce qui m’a coûté la perte du second set (6/4). En commençant fort dès le début du 3ème  set, je mène à nouveau 3/0. Et rebelote, je laisse une fois de plus mon adversaire remonter au score. Me voilà donc, une fois de plus, au tie-break, mené 3/0 puis 4/2 mais j’arrive à renverser la vapeur et à m’imposer finalement 7/4. Une victoire qui fait du bien au moral ! Au dernier tour des qualifications je suis battu sèchement sur le score de 6/2 6/1 par un jeune autrichien.

Je rentre donc à Genève avec 6 points ATP en plus et de belles victoires à mon actif. Pour progresser encore, je devrais pouvoir enchaîner plusieurs bons matchs contre des joueurs 200-400 ATP.

Pin It on Pinterest

Shares