Menu - Pages

Daniel Gisiger : «On a rarement eu une génération aussi forte»

L’équipe de Suisse a marqué de son empreinte cette édition 2016 du Tour du Pays de Vaud. D’abord avec la victoire de Stefan Bissegger dans le prologue de jeudi à Carrouge, puis avec la prise de pouvoir de Marc Hirschi samedi à Orbe. Même s’il n’était pas aussi bien pour se mêler à la lutte pour la victoire d’étape ce dimanche à Vufflens-la-Ville, le Bernois n’a pas connu de souci pour conserver son maillot jaune. Il inscrit donc son nom au palmarès du Tour du Pays de Vaud.

Photo Swiss Cycling - DR

Marc Hirschi a démontré de belles qualités de rouleur, selon l’entraîneur national Daniel Gisiger. Photo Swiss Cycling – DR

Cette performance de Marc Hirschi et de l’ensemble des coureurs suisses ravit bien évidemment Daniel Gisiger, l’entraîneur national. «Le TPV se passe chez nous, on voulait y briller et on a réussi», dit-il avec beaucoup de satisfaction dans la voix. Dans sa longue carrière de coureur puis d’entraîneur, le Biennois a vu défiler de très nombreux coureurs. Ses paroles prennent donc un poids certain lorsqu’il évoque les Suisses présents cette année au Tour du Pays de Vaud. «Cette année 1998 est incroyable, souligne Daniel Gisiger. Nous avons rarement eu autant de bonnes individualités du même âge. Nous n’avons certes pas un réservoir illimité, nous n’avons pas le potentiel pour être présents dans toutes les courses du calendrier international, mais la qualité est là. Nous pouvons vraiment compter sur un groupe d’excellents coureurs.»

« C’est un perfectionniste »

Daniel Gisiger ne cache pas qu’il a été impressionné par Marc Hirschi, le vainqueur final. «Quand tu le regardes, il ne paie pas de mine, fait-il remarquer. Tu crois qu’à la moindre bordure, il va se faire emporter par le vent, mais il est là, solide. Non seulement, il a un remarquable poids-puissance pour les bosses, mais en plus, il a démontré avoir de belles qualités de rouleur. Samedi dans le contre-la-montre d’Orbe, il a vraiment fait tout juste.» Et de renchérir encore sur la valeur de ce jeune Bernois: «Il a cette capacité, rare pour un gars de son âge, de savoir préparer ses courses avec beaucoup de méticulosité. C’est un perfectionniste, qualité indispensable pour qui veut arriver au plus haut niveau.»

Le prochain gros objectif de ces jeunes coureurs suisses sera sur piste puisqu’il y aura les championnats du monde juniors au Centre mondial du cyclisme à Aigle dans deux mois. «A voir comme Hirschi s’est comporté dans le contre-la-montre, il a toutes les chances de faire partie du quatre de poursuite lors de ces championnats du monde juniors.»

Bernard Morel

, , , ,

Encore aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Propulsé par WordPress. Designed by WooThemes

%d blogueurs aiment cette page :