Menu - Pages

Cyclique – Une immersion intime et attachante dans la vie de coursier

Ecrivons-le d’emblée, pas besoin d’aimer le vélo pour aimer “Cyclique”, le film de Frédéric Favre consacré à trois coursiers de “Vélocité”, la cyclomessagerie installée à Lausanne depuis 1999. Cyclique n’est pas un film sur le vélo, donc, malgré l’immersion du réalisateur dans ce monde qu’il connaît bien pour avoir été lui-même coursier à Genève. Un monde où la bicyclette est certes omniprésente, engin de souffrance, mais outil de travail qui rend Raph, l’un des trois protagonistes du film “heureux à chaque fois que je monte dessus”.

Cyclique est aussi bien davantage qu’un portrait de Caroline, Raph et Matila. Un film sur la jeunesse, une sorte d’idéal rebelle qui se heurte à la vie au moment de passer à autre chose, même si Raph se voit bien faire ce job qui lui permet d’être libre et heureux “pour toujours”. Heureux, mais habité par le doute, conscient qu’il est en train de se griller, en quête d’une sorte de mouvement perpétuel dans cet univers de cyclomessager.

cyclique-3

Dans les rues de Lausanne par tous les temps et tous les dangers. De quoi se forger un caractère bien trempé.

Frédéric Favre, toujours présent, toujours discret, dans l’intimité des protagonistes, nous fait saisir les doutes et les espoirs déçus de Caroline, la messagère au caractère bien trempé en quête d’un job de journaliste. De petites phrases en coups d’oeil rageurs ou complices, on la sent parfois au bord de la chute. C’est sans compter les qualités qui font les coursières et les coursiers. Force, souplesse, agilité, anticipation, réflexion, résistance à l’effort, au stress, aux intempéries. A l’image de son vélo, un coursier en mouvement reste en équilibre. Même si, comme Raph, il faut partir pour conserver cet équilibre fragile, en posant ses roues plus loin, là où le but est le chemin.

Plongée dans la vie de coursier et ses "alleycats", courses nocturnes aux défis imposés.

Plongée dans la vie de coursier et ses « alleycats », courses nocturnes aux défis imposés. Photo Cyclique

“C’est dur”, résume le “rookie” Matila après sa première journée. Douché par les éléments, son enthousiasme en a pris un coup. Mais il en faut plus pour le décourager. Examen d’entrée réussi pour cette rude école de la vie. Comme pour Raph et Caroline, le début de la métamorphose qui le mènera vers d’autres horizons, un jour, peut-être. Coursier à vélo, ça mène à tout. A condition d’en sortir.

Sortie au cinéma en Suisse romande

Cyclique est à l’affiche en Suisse romande dès le 29 avril:

Dates des avant-premières en présence du réalisateur et des protagonistes:

  • Mardi 28.04. à 20:30 au Cinétoile, Ch. Du Viaduc 1 – 1008 Lausanne-Prilly, www.cinetoile.ch
  • Mercredi 29.04. à 21:00 au Cinéma Bio, Rue St-Joseph 47, 1227 Carouge, www.cinema-bio.ch

Davantage d’infos: www.cyclique.ch

, ,

Laisser un commentaire

Propulsé par WordPress. Designed by WooThemes