Menu - Pages

Le vélo sous le charme de la Thaïlande

La Thaïlande est le pays du sourire, dit-on. Et l’on peut le confirmer. C’est aussi celui de l’accueil chaleureux et de la tolérance, surtout vis à vis des cyclistes qui, pendant une semaine ont traversé en peloton deux fois par jour la ville de Chiang Mai (2 millions d’habitants) en plein milieu d’un trafic très dense, avant d’utiliser les routes des environs comme terrain d’entraînement. Et cela sans le moindre coup de klaxon et sans gestes obcènes, comme on en a trop l’habitude sous nos latitudes, hélas. Il est vrai que les organisateurs avaient bien fait les choses et qu’un motard de la police était à disposition chaque matin pour progresser parmi les voitures, les scooters et les touks-touks !

thai swiss cycling 12

Un projet ambitieux

Une « première » dûe à l’association ThaïSwissCycling créée par l’entrepreneur genevois Manuel Batista, l’ex-professionnel Bruno Boscardin et Jean-Mehdi Azuelos. A ce trio se sont joints quelques amis sur place qui ont facilité les contacts avec les autorités, dont un autre Genevois, Alex Brodard, propriétaire d’une agence touristique, ainsi qu’un restaurateur italien, Stefano Berardi. Tous ont investi leur argent personnel pour assurer la réussite de cette première édition. En quelques mois, ils ont mis sur pied et concrétisé un projet ambitieux qui a réuni près d’une trentaine de personnes et a parfaiterment tenu ses promesses, même si quelques petites retouches s’imposent pour combler totalement l’attente de ceux qui ont choisi de participer à un stage à vélo qu’ils voyaient plus cyclotouristique que cyclosportif !

thai swiss cycling 10

Des pentes à 16-18%

Mais le résultat est là : la qualité de l’organisation, de la table et de l’hébergement fait oublier les quelques petites réserves propres à toute nouveauté. Et les souvenirs d’un séjour merveilleux ne s’effaceront pas de sitôt, même s’il a fallu serrer les dents, souvent, pour ne pas finir dans le camion balai. Question d’orgueil et d’amour propre pour ceux que le rythme des sorties a mis à mal. Mais quand l’effort devenait trop intense, sur des pentes à 16-18 %, comme il y en a beaucoup dans cette région du nord du pays, le bus d’accompagnement était là pour soulager les organismes éprouvés par les difficultés et les kilomètres.

thai swiss cycling 9

Avec Claudio Chiappuci

Près de 600 kilomètres en sept jours, accompagnés et encadrés par une équipe de professionnels, dont le populaire Claudio Chiappucci 1°), ainsi que par des guides locaux à scooter ou à vélo, sur des parcours variés, totalement plats ou accidentés, mais à vive allure. Le rythme d’ailleurs ne laissait que peu de temps pour des photos devant les bouddhas géants et les temples, magnifiques, qui fleurissent dans la campagne environnante, ou pour faire la causette avec les Thaïlandais au travail dans les rizières. Au passage, un petit salut amical tout de même, rendu avec le sourire par la population, mais surtout le regard concentré à scruter le sol pour y déceler, sur certaines petites routes hors des grands axes, les trous à éviter ainsi que les chiens errants, heureusement plus dociles et inoffensifs qu’en Occident !

thai swiss cycling 4

Dépaysement, température agréable et massages compris

Qu’importe, le dépaysement l’emporte largement sur les quelques désagréments inhérents à ce genre d’aventure. Celle-ci a fait oublier à cette saison (mi-janvier) les rigueurs de l’hiver en Europe et mis en contact en toute convivialité des gens d’horizons différents, ouverts et prêts à partager un moment de vie en commun dans la joie et la bonne humeur. Une ambiance de colonie de vacances pour ce premier séjour qui tenait presque du camp d’entraînement et de préparation d’avant-saison, lequel devrait bien convenir aux professionnels de IAM Cycling, par exemple ! Avec une température très agréable, entre 15 et 30 degrés la journée, pas de pluie, peu d’humidité, une nourriture variée et parfaite pour un sportif à la recherche de la forme. Sans oublier une heure de massage thaï en fin d’après-midi (compris dans le forfait !), par de petites mains expertes mais diablement efficaces…

Il fallait oser…

Il fallait oser et sur ce plan-là, coup de chapeau à ceux qui ont eu le courage de se lancer dans l’aventure. Reste à tirer le bilan de cette première édition, à faire les comptes car l’offre était très alléchante. Trop pour l’avenir ? 2’390.- francs pour neuf jours, voyage compris par la compagnie Etihad Airways, avec escales à Abu Dhabi et Bangkok, ainsi que pension complète en chambre double dans un hôtel 4 étoiles avec piscine, en plein centre ville, à proximité des commerces, des marchés et de l’animation nocturne. Possibilité pour 200.- francs supplémentaires d’être logé en chambre simple et pour 30.- francs par jour de bénéficier sur place d’un vélo haut de gamme réservé à l’avance et à ses cotes ! Possibilité aussi pour des accompagnants non-cyclistes d’être du voyage pour 200.- francs de moins, à charge pour eux de payer leurs activités sur place. Qui dit mieux ?

Désormais se pose la question du futur. Des ajustements paraissent inévitables mais l’adhésion des premiers participants est acquise à ce projet que les initiateurs aimeraient pérenniser et qui a le mérite de proposer un autre cadre que les traditionnels stages à Majorque, aux Canaries, voire sur la Côte d’azur. Avec ses charmes multiples, l’Asie est un continent extraordinaire et le développement touristique y est un élément vital de son économie, avec des possibilités inépuisables pour ceux qui savent respecter les populations et leur environement. C’est peut-être là que se trouve la clé du succès.

Bertrand Duboux

1) Professionnel de 1985 à 2000, Chiappucci (né en 1963 en Lombardie) a terminé 2ème du Tour de France 1990 et 1992, du Giro 1991 et 1992, du Tour de Romandie 1993 et du championnat du monde 1994. Il a gagné Milan-San Remo et le Tour du Pays basque 1991, la Classica San Sebastian 1993 et le Tour de Catalogne 1994 entre autres succès. Il compte trois victoires d’étape au Tour de France, une au Tour d’Italie.

, , , ,

2 commenrtaires à Le vélo sous le charme de la Thaïlande

  1. Bernard Rosset 19 février 2014 at 20 h 44 min #

    ça donne envie,

  2. Gérard 25 février 2014 at 21 h 27 min #

    Bien sympa ce petit tour et comme dit Bernard, on s’y croirait déjà !
    au fait, pour ceux que cela intéresse… j’ai bien aiméceat article, alors je partage : http://siamlife.blog4ever.com/le-nord-a-velo
    le gars à laisser d’autres trajets aussi, il faut farfouiller un peu sur le blog

Laisser un commentaire

Propulsé par WordPress. Designed by WooThemes