Après ma semaine de vacances très reposante, je me suis entraîné dans mon club avant de repartir en piste. J’ai disputé mon premier tournoi en France, à Bourg-En-Bresse. Le tirage au sort, ne m’a pas été très favorable, puisque j’ai directement affronté la tête de série 2 du tournoi, un égyptien classé 280 ATP. Mais quoi de mieux que d’affronter un des meilleurs joueurs du tableau afin de lancer sa saison sur terre battue. En proposant un jeu très solide et globalement agressif, j’ai réussi à le faire craquer en fin de premier set pour l’emporter 6/4. Malgré des jeux très serrés, je perds le second set sèchement sur le score de 6/1. C’est après une lutte acharnée de 2h45, que je finis par m’incliner 6/4 au troisième et dernier set. Je retiens énormément de positif dans cette défaite et me sens d’attaque pour la suite de ma saison.

La semaine suivante, j’ai enchainé avec un tournoi à Lasne, en Belgique. Au premier tour, j’ai été opposé à un joueur « local » que j’avais déjà croisé auparavant sur des Futures. Plus puissant que moi et plus solide, je m’incline et sors du terrain déçu avec le sentiment d’être tombé sur un «os ».

Mon troisième tournoi a eu lieu à Uriage, vers Grenoble. Je suis parti cette fois-ci avec mon « travel-coach », Grégoire Burquier. J’ai affronté au premier tour un français, Joffrey De Schepper. Favori sur ce match, je me suis complètement tendu et je n’ai pas su lâcher mes coups. Mon niveau de jeu a tout simplement été catastrophique avec pour résultat immédiat une défaite en deux sets. Heureusement, j’ai pu me « consoler » grâce au double en arrivant en finale avec mon partenaire Johan Sébastien Tatlot.

Pour boucler la fin de ma tournée de juillet, j’ai eu la chance d’être invité au tournoi ATP 250 de Gstaad. Le lundi, j’ai joué face à un français (180 ATP), issu des qualifications. Lors du premier set, je propose un jeu « poussif ». Je ne rate pas trop mais je ne le dérange pas assez et je perds le premier set 6/3. À ce moment, je me suis dit que je ne pouvais jamais gagner ce match en continuant de la sorte. J’ai donc abordé le second set avec des intentions beaucoup plus claires et agressives. Malgré de nombreuses erreurs, mon ratio erreurs/points gagnés s’est inversé et je me retrouve donc à mener 4/1. Malheureusement, je n’ai pas su garder mon avance et j’ai fini par me faire remonter pour disputer la fin du second set au tie-break. Mal embarqué dans le jeu décisif, j’arrive finalement à me procurer deux balles de sets à 6-5 et 8-7. Rattrapé par l’enjeu et la pression, j’ai vu mes deux opportunités s’envoler. Je m’incline finalement 10 points à 8.

Mercredi, ce fût la journée du double. Associé à mon compatriote suisse Luca Margaroli, nous avons été opposé à la tête de série 4. Pour notre première association, nous avons plutôt bien joué. Mais cela n’a pas suffi étant donné que nous nous sommes inclinés en 2 sets malgré 2 balles de break converties sur 6 alors que nos adversaires en ont convertis 4 sur 6.

Pin It on Pinterest

Shares