Après ma tournée israélienne, je me suis envolé pour l’Asie du Sud-Est et plus précisément pour Singapour. Lors de cette tournée en Asie, les choses ne se sont pas déroulées comme prévues. En l’absence totale de sensations et d’un énorme manque de « fluidité » dans mes déplacements, je m’incline très sèchement dès le premier tour contre un américain 690 ATP. Je sors du terrain en ayant marqué qu’un seul et minable petit jeu. Je suis extrêmement abattu d’avoir perdu et également frustré d’être venu aussi loin pour au final, passer complètement à côté de mon match.

À la suite de cet échec, je me demande s’il n‘est pas préférable de rentrer à Genève, afin de m’entrainer à nouveau très dur et de souffler un peu afin de digérer mes dernières défaites pesantes sur le moral. Finalement, je décide de rester une semaine supplémentaire pour essayer de trouver les solutions par moi-même et de me prouver que je peux m’en sortir en me faisant « violence ».

Au second tournoi, j’ai affronté au premier tour une Wild-Card contre laquelle je me suis facilement imposé. Malgré mon statut de favori, cette victoire m’a fait énormément de bien ! Au deuxième tour, j’ai été opposé à un autre suisse classé 870 ATP. Ayant un jeu atypique, il m’a posé beaucoup de problèmes et je me suis finalement incliné sur le score de 6/4 6/3. Durant ce match, j’ai manqué de réalisme lors de situations telles que 0-30 ou 30-30 sur ses jeux de services. Ce manque de réalisme et d’audace dans le jeu m’ont coûté le match.

Je rentre donc à la maison avec beaucoup de pensées négatives et de mauvais matchs dans ma valise. Pour me changer les idées, je décide de prendre 10 jours de vacances. J’ai aussi besoin de récupérer physiquement avant un été bien chargé en tournois. En effet, je serai en lice dès la première semaine de juillet sur un 25’000 $ à Bourg-en-Bresse, en France, pour ensuite enchaîner avec la Belgique.

Pin It on Pinterest

Shares