Voilà maintenant trois ans que je me rends au Qatar pour jouer des Futures pendant 3 semaines. Accompagné, cette fois-ci d’un ami et de mon partenaire d’entrainement, Sébastien Mentha, je suis arrivé à Doha trois jours avant le début du tournoi afin d’avoir le temps de m’adapter au mieux aux conditions (terrains, chaleur, vent). L’hôtel était différent des années précédentes, mais toujours irréprochable et largement supérieur aux logements habituels des autres Futures.

Au premier tour, j’ai affronté un chilien classé 900 ATP issu des qualifications. Après un début de match compliqué et une petite frayeur en fin de premier set, je finis par l’emporter sur le score final de 7/6 6/0. Au second tour, j’ai été opposé à la tête de série 4, le français David Guez, ancien 116ème joueur mondial. Auteur d’un match très solide où j’ai su être agressif tout en restant simple dans mes choix, je l’emporte 6/2 7/6. En quart de finale, je m’incline contre un autre français classé 460 ATP. Moins percutant au service, je n’ai pas réussi à mettre mon jeu en place. Et dans l’échange, j’ai énormément subi et je n’ai pas su prendre le dessus face à un adversaire qui a été très performant tactiquement.

Pour mon second tournoi, j’ai joué contre mon partenaire de double, Mick Lescure, dès le premier tour. Je savais qu’un gros match m’attendait au vu des ses derniers résultats (vainqueur et demi finaliste dans ses deux derniers Futures). La première manche fût très disputée et serrée. Je finis par arracher le premier set au tie-break. Au début de la seconde manche, je sens que mon adversaire a pris un petit coup au moral. À ce moment, je n’arrive pas à conclure les opportunités pour faire le break et faire la course en tête, ce qui relance complètement mon adversaire dans la partie. Frustré, je perds finalement la seconde manche 6/4. Finalement après un troisième set intense, je finis par l’emporter sur le score de 7/6 4/6 7/6. Content d’être sorti victorieux de ce match, je devais pourtant déjà penser au match suivant et surtout bien récupérer pour être d’attaque le lendemain face à la tête de série 4, Filip Horansky (440 ATP). Après une bonne nuit de sommeil et un bon échauffement, me voilà sur le terrain prêt à entamer mon match. Breaké d’entrée de jeu, je vois mon adversaire prendre le large très rapidement dans la première manche. En limitant mes fautes directes, je parviens à remonter au score mais pas à gagner le premier set. Le second est nettement plus accroché et je me vois même servir à 6-5 pour recoller à une manche partout. Malheureusement je m’incline finalement 6/3 7/6.

Pour la troisième et dernière semaine de tournois, mon entraineur m’a rejoint sur place, ainsi que ma soeur. C’était la première fois qu’elle m’accompagnait sur plusieurs jours et d’avoir un soutien familial fût très apprécié. Au premier tour, opposé à un polonais 950 ATP, je m’impose 6/4 6/0. En 8ème  de finale, je rejoue pour la troisième fois cette année, Lucas Miedler. En passant complètement à travers mon début de match, je suis très vite mené au score 0-4. Mais en jouant de manière plus juste tactiquement, j’arrive à revenir à 3-4 pour finalement perdre deux jeux d’affilés et le premier set. Dans la seconde manche, les jeux sont plus accrochés mais je n’arrive toutefois pas à m’échapper au score. Je finis donc par m’incliner 6/3 6/4… Je sors du court avec dans les jambes un match très moyen.

Je rentre une fois de plus (comme mes semaines au Portugal) avec 4 points en poche ce qui est très peu et pourtant mon niveau de jeu est en progression. Je garde l’espoir…

Pin It on Pinterest

Shares